Je voudrais

+18 ans. Création collective sonore d’un palimpseste de fantasmes sexuels dans l’espace duquel chacun.e aura peut-être envie de s’exprimer

Je voudrais te faire mal, je voudrais tout prendre dans ma bouche, je voudrais t’attacher, que ta chair déborde les cordes, je voudrais dire je t’aime, je voudrais enfoncer mon poing jusque dans ton ventre, je voudrais te bercer comme un petit enfant, je voudrais que tu me bouffes la chatte, je voudrais avoir les pieds et les mains liés, ne rien pouvoir y faire, je voudrais lécher la sueur au creux de ton aine, je voudrais que tu me dises que je suis magnifique, je voudrais t’entendre haleter, je voudrais me faire baiser par des tentacules, des lianes, des Diane, m’enfoncer dans la mousse des forêts et le sable des dunes, je voudrais sentir le fond de ta gorge cogner contre ma queue, je voudrais que le vent me déshabille, je voudrais que tu me craches à la gueule, je voudrais sentir s’écouler chacun de mes trous, je voudrais pleurer des larmes de sperme, je voudrais goûter à tes lèvres, je voudrais que tu m’ouvres, je voudrais que tu m’offres, je voudrais me faire écraser les couilles, je voudrais mordre la peau sous ton oreille, je voudrais empoigner tes fesses, je voudrais boire un thé infusé au jus de ton con, je voudrais te frustrer, je voudrais la pluie dorée, je voudrais t’hérisser d’objets, je voudrais que tu me forces, je voudrais jouir sur tes lèvres, je voudrais disparaître sous des bras, des doigts, des langues, je voudrais voir affleurer le sang sur ton cul, je voudrais être, ta pute, je voudrais être Dieu.

Texte : Hélène Gugenheim. Nappes sonores : Théo Harfoush