Icônes

[english below] Cette série en cours regroupe les photographies d’Icônes que je crée en dorant les images de vos cicatrices. Elle est coproduite par l’ensemble des commanditaires (c’est vous !) 

Comment commander votre icône ?

Vous me confiez une photographie et l’histoire de votre cicatrice.  Je dore la cicatrice sur cette image et je vous la renvoie. Ainsi l’image a pris corps  dans le temps de la dorure : comme une Icône1.
On dit que les Icônes ne se peignent pas mais s’écrivent, ne se regardent pas mais se lisent, de l’ombre vers la lumière. Mes Icônes rappellent que votre cicatrice est précieuse, qu’elle marque une transformation.

L’image, comme re-présentation du réel, et plus encore l’Icône, guident cet avatar du protocole « Mes cicatrices Je suis d’elles entièrement tissé ». Ici, je cherche à réaliser une séries d’images-présence. Chaque image renvoie à soi, est à la fois le miroir et le support de l’expérience de cicatrisation, pour celui qui la produit comme pour celui qui la reçoit.

Comment commander votre icône ?

Les photographies sont tirées au format 15×21 cm . Votre cicatrice est dorée à la feuille d’or.
dosbis-illustration
Les Icônes sont contrecollées sur aluminium, datées et signées au dos.

 

 

 

 

 

 

This serie will present the photographies of the Icons created by gilding the pictures of your scars. The serie will be co-produced by all of you.
Confide me a photographie and the story of your scar. I will gild the scar on the image and I will return it to you. This image is like an Icon1.
The image seen as  re-presenting the reality, and much more the Icon, conducts this avatar for the protocole « Mes cicatrices Je suis d’elles, entièrement tissé. ». Here I am seeking to realize pictures with essential presence.
One says Icons are not painted but written, we do not look at them we read them, from the shadow to the light. In this way, each image is both a mirror and a support for the experience of healing.  

Order your Icon !

1 – La première Icône serait un mouchoir portant l’empreinte du visage du Christ, le Mandylion d’Édesse, une image qui aurait guéri Abgar, roi d’Edesse / The first Icon could be a tissue with the stamp of Christ’s face, the Édesse Mandylion, an image that would have healed Agbar, king of Édesse.
2 – Nuits, page 84, Hélène Gugenheim, éditions Gaspard Nocturne